L’Applewatch pour piloter un drone à la mode Star Wars


ars

 

Un Bebop de Parrot comme tenu en laisse par La Force, effectuant de dociles allées et venues dictées par la seule volonté d’un pilote n’utilisant que sa seule main a quelque chose de Star Wars. Cette prouesse a été réalisée par l’étudiant taïwanais Mark Ven et une équipe de l’université Chung Hsing de la ville de Taïchung qui ont composé un algorithme permettant de connecter une Applewatch à un drone. Au lieu d’être piloté à partir d’une radiocommande ou d’un smartphone, le Bebop obéit aux mouvements imprimés à la montre connectée. Une louable opération de simplification et de sophistication plutôt qu’une performance révolutionnaire. La plupart des drones de haut de gamme disposent déja d’une fonction “follow-me” qui leur permet de suivre le pilote dés lors que celui-ci tient simplement en main la radiocommande, sans même appuyer sur un bouton.

Baptisé Dong Coding, cet algorithme est le résultat d’un développement de dix-huit mois  mais son association avec un drone ne représente que la partie la plus spectaculaire de ses applications. Mark Ven, qui n’est pas seulement un programmeur hors pair, possède aussi un sens très affuté du marketing. Il a mis au point une sphère – qui ressemble au petit robot BB-8, autre clin d’oeil au dernier Star – qu’il peut commander de la même manière, c’est à dire du bout des doigts.

Le Dong Coding est également susceptible de mettre à profit une montre connectée pour commander une ambiance lumineuse. En tapant deux fois dans ses mains on allume (ou éteint) une lampe qui virera au rouge si l’on dessine dans les airs un R ou au jaune (yellow) si l’on esquisse un Y. Ce genre technologie est déja à l’oeuvre dans l’habitacle de la nouvelle BMW Série 7 dont on peut commander la radio en effectuant des mouvements du doigt.

La foire du drone : La foire du drone

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 
Follow

Follow this blog

Email address